Multitache - Cover post 1

Pourquoi le multitâche est contre-productif ? (Et quoi faire à la place)

Le multitâche, c’est le concept de faire plusieurs choses en même temps. Avec tout ce qu’on a à faire chaque jour, les sollicitations de nos collègues, amis, famille, il est tentant de vouloir accomplir toujours plus et toujours plus vite en faisant plusieurs choses à la fois. Être multitâche est même une qualité dont on peut se vanter en entretien tellement c’est devenu important dans note société.

Et pourtant, notre cerveau n’est pas du tout adapté pour réaliser plusieurs tâches en parallèle.

On a beau croire qu’on peut le faire, de plus en plus d’études le prouvent, le multitâche est loin d’être productif, bien au contraire !

D’ailleurs à la base, ce mot n’a pas du tout été inventé pour qualifier des personnes. Il a été inventé au début de l’informatique dans les années 50 pour parler d’un ordinateur capable d’effectuer « simultanément » différentes tâches en passant très rapidement d’une tâche à l’autre.

Depuis l’informatique a bien évolué et tous les ordinateurs sont capables de gérer plusieurs tâches à la fois. Sauf que nous ne sommes pas des machines et notre cerveau n’a pas vraiment bougé depuis plusieurs milliers d’années.

Un ordinateur peut faire du multitâche, les humains ça marche pas bien
Non désolée, vous ne ressemblez pas à ça 🙂

Alors voyons voir un peu comment ça marche réellement dans notre cerveau quand on fait plusieurs choses à la fois. Je vous expliquerai ensuite quels sont les effets du multitâche sur notre productivité. Et on verra surtout ce qu’on peut faire à la place pour être vraiment productif (au lieu de juste le croire 🙂 ).

Le multitâche, comment ça marche dans notre cerveau ?

En fait quand on parle de multitâche, c’est souvent par abus de langage car notre cerveau a beaucoup de mal à effectuer plusieurs tâches en même temps. Ce qu’il arrive à faire par contre, c’est de basculer « rapidement » entre différentes tâches sur une période donnée.

Toutes les tâches qui demandent de la concentration font appel à notre capacité cognitive. Elle se situe dans une partie de notre cerveau et elle n’est clairement pas illimitée. Vous avez besoin de toute cette capacité pour vous concentrer sur une conversation, pour lire, pour effectuer la plupart des tâches sur un ordinateur.

Cette capacité cognitive ne peut pas se diviser en deux sur des tâches complexes. Quand vous essayez de faire plusieurs choses en même temps, la seule solution qu’à votre cerveau, c’est de basculer entre les deux rapidement.

Votre cerveau ne peut pas se concentrer sur deux tâches à la fois !

Donc quand vous êtes en train de lire un email tout en étant au téléphone, vous ne faites pas réellement deux choses à la fois. Votre cerveau alterne entre le mail et la conversation de façon très rapide.

Vous avez peut-être l’impression que ça vous rend plus efficace mais en réalité, vous êtes moins concentré sur les deux tâches et donc vous allez sûrement mettre beaucoup plus de temps à traiter cet email et potentiellement manquer un détail important de la conversation.

Sans compter que ce basculement d’une tâche à l’autre n’est pas immédiat même si vous en avez l’impression. A chaque fois que vous passez d’une tâche à l’autre, vous perdez un quart de seconde parce que votre cerveau a besoin de se « remettre dans le bain » à chaque fois.

L’exception à la règle : utiliser différentes fonctions du cerveau

Je vous vois venir hein, vous allez me dire que vous savez très bien gérer plusieurs tâches à la fois, comme par exemple marcher et répondre au téléphone.

Et effectivement dans ce cas là, vous avez raison ! Mais alors pourquoi le multitâche fonctionne bien ici ?

Pour deux raisons principalement :

  1. Vous faites appel à différentes fonctions de votre cerveau qui sont gérées dans des zones différentes : la fonction motrice et la fonction cognitive
  2. Au moins une des deux tâches est tellement habituelle que votre cerveau a complètement automatisé sa réalisation

Marcher, vous gérez ça depuis pas mal d’années normalement donc votre cerveau n’a pas vraiment besoin de se concentrer pour mettre un pas devant l’autre. Vous pouvez donc vous concentrer sur votre conversation.

En revanche, si vous étiez au bord d’un précipice et que vous deviez faire attention à où vous mettez les pieds pour ne pas tomber, vous allez vite couper court à la conversation parce que votre cerveau ne pourra pas gérer les deux.

Attention à la chute !
Vraiment envie de continuer la conversation là ?

Quelles sont les conséquences du multitâche ?

Maintenant que vous comprenez un peu mieux comment ça fonctionne dans votre tête (ou plutôt pourquoi ça ne fonctionne pas..), voyons un peu les effets du multitâche et les conséquences en pratique.

Attention, ce n’est pas joli à voir !

Vous mettez plus de temps pour réaliser les tâches

A chaque fois que vous jonglez entre différentes tâches, votre cerveau doit basculer d’une tâche à l’autre. Rien que la décision de basculer prends du temps (entre 1/10s et 1/4s d’après les études).

Sans compter le temps que vous perdez à devoir vous reconcentrer pour reprendre là où vous en étiez quand vous avez été interrompu.

Résultat des courses, les recherches prouvent qu’en étant multitâche, on met entre 20% et 40% de temps supplémentaire pour accomplir les tâches que si on les avait fait une par une à la suite.

Ça rejoint d’ailleurs la loi de gestion du temps de Carlson :

Un travail réalisé en continu prend moins de temps et d’énergie que lorsqu’il est réalisé en plusieurs fois.

Vous faites plus d’erreur et votre travail perds en qualité

Donc déjà vous allez prendre plus de temps pour faire les tâches prévues, mais en plus de ça vous avez beaucoup plus de chance de faire des erreurs et donc de produire un travail de moins bonne qualité.

Comme votre cerveau doit garder une petite partie de sa capacité cognitive à stocker les informations sur l’autre tâche en cours, vous n’êtes pas à 100% sur la tâche sur laquelle vous travaillez.

Du coup, vous êtes plus facilement distrait, moins concentré et vous faites des erreurs.

Vous diminuez votre capacité de concentration sur le long terme

Même si ce n’est pas le plus efficace, votre cerveau ADORE le multitâche !

Pourquoi ? Parce qu’à chaque fois que vous alternez d’une tâche à l’autre, c’est un peu de nouveauté pour votre cerveau. Et la nouveauté, ça veut dire la sécrétion de dopamine, l’hormone du plaisir.

Votre cerveau est friand de cette hormone donc plus vous l’habituez à alterner entre les tâches et à avoir sa dose régulièrement, plus il en réclame (un vrai drogué !) et moins vous arrivez à vous concentrer pendant de longues durées.

Votre cerveau va chercher toutes les occasions possibles pour vous distraire (cette petite pensée « et si je checkais Facebook rapidement ? », ça vient de là 😉 ) et à force de céder, vous n’êtes plus capable de rester concentré.

Vous êtes plus stressé

A force de basculer d’une tâche à l’autre sans cesse, votre cerveau ne sait plus trop où donner de la tête.

Et comme vous mettez plus de temps à finir ce que vous devez faire en plus, il y a des chances pour que vous soyez en retard par rapport à ce que vous aviez anticiper.

Du coup, votre cerveau va sécréter du cortisol (l’hormone du stress) et vous allez vous sentir plus stressé forcément.

Vous avez moins d’énergie

A chaque fois que vous devez alterner entre deux tâches, votre cerveau fait passer un signal dans votre cortex préfrontal pour activer la tâche en question.

On a vu que ça avait un coût en terme de temps mais ça vous coûte aussi en terme d’énergie. Chaque signal envoyé utilise un peu de glucose (la base de l’alimentation de votre cerveau) et vous fatigue donc un peu plus à chaque fois.

Résultat des courses, vous finissez la journée crevé, vous avez été moins efficace que prévu et en plus de ça, vous êtes stressé !

Quoi faire à la place pour être efficace ?

Bon, j’espère que j’ai réussi à vous convaincre. Faire plusieurs choses à la fois (ou essayer tout du moins), ce n’est pas le moyen le plus efficace de travailler.

Mais du coup, maintenant que vous savez ça, je ne vais pas vous laisser en plan sans aucune alternative (ça ne serait pas très sympa de ma part 🙂 ). Donc voyons voir ce qu’on peut faire à la place pour être plus efficace.

Bien sûr, la réponse parait évidente, si on ne doit pas faire plusieurs choses à la fois, il faut en faire qu’une seule alors. Mais pour être vraiment efficace en étant monotâche, ça demande aussi un peu de réflexion et de méthode :

Préparer une liste de tâches

Pour pouvoir se concentrer sur une tâche précise, il faut déjà savoir quoi faire. Pour ça, il faut commencer par lister toutes les tâches que vous avez à faire.

Vous pouvez choisir le support que vous voulez, que ce soit une feuille de papier volante, un bullet journal, un fichier texte, une application etc..

Pour en savoir plus sur le fonctionnement du bullet journal, je vous invite à lire cet article sur le sujet

L’important c’est que ce soit sur un support externe en dehors de votre cerveau. Pourquoi ? Parce que quand vous devez garder en tête les choses que vous avez à faire, ça demande une petite partie de votre capacité cognitive. Et du coup, c’est de la capacité en moins pour vous concentrer réellement sur votre tâche en cours.

Donc notez tout, déchargez votre cerveau et n’hésitez pas à compléter cette liste au fur et à mesure que les idées vous passent par la tête.

Pour vous aider, je vous ai préparé un modèle de planning journalier avec une liste de tâche et un aperçu de votre journée à imprimer et à compléter :

Boite-outils-Planning-du-jour-Visuel

Pour le recevoir, vous n’avez qu’à vous inscrire sur le formulaire ci-dessous et vous recevrez immédiatement par email l’accès à toute ma boite à outils de l’orga où j’ai préparé plein de fichiers pour vous aider au quotidien 😉

Classer ses tâches par ordre de priorité

Vous avez donc maintenant une bonne liste de toutes les choses que vous avez à faire. Ne soyez pas surpris si la liste est très longue, ça veut dire que vous avez bien vidé votre cerveau, bravo !

Maintenant, vu que vous n’allez pas pouvoir tout faire en même temps (c’est pas bien on a dit !), il va falloir décider quoi attaquer en premier. C’est pour ça qu’il faut classer vos tâches par ordre de priorité.

Pour faire ce rangement, vous pouvez vous aider de la Matrice d’Eisenhower en rangeant les tâches selon l’urgence et l’importance.

Si vous voulez savoir en détail comment remplir la matrice d’Eisenhower , je vous explique tout dans cet article (vous pourrez même télécharger un modèle à imprimer et à compléter 😉 ).

Vous n’avez pas forcément besoin de classer toute votre liste si celle-ci est vraiment longue (ou si vous êtes pressé). L’idée, c’est d’avoir la liste des 3 à 5 tâches sur lesquelles vous allez devoir vous concentrer dès maintenant.

Bloquer du temps pour chaque tâche prioritaire

Une fois que vous avez une vision claire des tâches sur lesquelles vous devez travailler en priorité, vous pouvez vous bloquer des plages horaires spécifiques pour travailler dessus et vous y mettre dès maintenant !

L’avantage en déterminant à l’avance le temps que vous allouez pour chacune de ces tâches prioritaires, c’est que vous aurez un temps limité pour effectuer la tâche. Ça va vous encourager à être plus efficace en créant un sentiment d’urgence.

Et comme vous avez un temps limité pour votre tâche la plus prioritaire, vous serez moins tenté de vous éparpiller sur d’autres tâches annexes vu que vous devez avancer là-dessus en priorité !

Éliminer les distractions et les interruptions

C’est parti vous avez 2 heures de planifiées sur votre tâche prioritaire du jour, vous êtes lancé à fond, c’est presque gagné !

Et puis là, un bip, vous levez la tête, vous vous déconcentrez et vous regardez votre téléphone. Tout ça pour apprendre que votre dernière photo Instagram a un nouveau commentaire, qu’un ami a partagé un gif marrant sur la conversation Whatsapp entre potes ou que votre cousine a liké votre dernière story sur Facebook.

Alterner téléphone et ordinateur, mauvaise idée
Attention, votre téléphone ne vous veut pas du bien

Il vous aura fallu moins d’une minute pour lire la notification sauf qu’il vous faudra autant de temps pour vous reconcentrer. Et ça, c’est sans compter le risque de faire défiler votre fil Facebook / Instagram / Twitter et autre qui pourraient prendre bien plus qu’une minute.

Des notifications pareilles, vous en recevez toutes les 5 minutes environ. Donc sur 2 heures de travail, en comptant 1min pour regarder et 1min pour vous reconcentrer, c’est 48 minutes de perdues.

Presque la moitié du temps perdu juste à cause de votre téléphone !

Si vous voulez vous concentrer totalement sur une activité en mode monotâche (et donc être vraiment efficace), il faut absolument éliminer les notifications et autres distractions qui peuvent vous entraîner à faire autre chose !

Alors on met le téléphone en silencieux, hors de la vue. On ferme par la même occasion les pages ouvertes sur les réseaux sociaux. L’idée c’est vraiment de pouvoir vous concentrer sur votre tâche sans interruption.

De même avec votre entourage, mettez un signe pour les prévenir de ne pas vous déranger, isolez vous dans une salle à part ou bien faites leur comprendre que vous avez besoin de vous concentrer.

Moins vous serez interrompu et plus vous serez efficace !

Planifier des temps de pause et de repos

C’est important de planifier des périodes de travail pour vous concentrer sur les tâches à accomplir. Mais votre cerveau ne peut pas fonctionner non-stop toute la journée non plus.

L’autre partie essentielle à planifier, c’est les temps de pause et de repos. Vous êtes certain de laisser votre cerveau respirer régulièrement dans la journée comme ça.

En bonus, vu que votre pause est planifiée, vous n’avez pas à vous en préoccuper lorsque vous êtes en mode concentré. Et quand vous avez un petit coup de mou, vous n’avez pas l’excuse du « tiens si je faisais une pause » puisqu’elle est déjà prévue dans votre planning.

Idéalement, il faut prévoir des pauses courtes toutes les 90 minutes environ au maximum. Les recherches ont prouvé qu’après ce temps, notre cerveau a beaucoup plus de mal à se concentrer efficacement.

Conclusion

J’espère que cet article vous aura convaincu que le multitâche n’est clairement pas la solution à tous nos problèmes.

Et je pense qu’il est vraiment important que nous en ayons tous conscience pour briser définitivement ce mythe du « je suis super efficace, je sais faire plusieurs choses à la fois ». Oui, vous pouvez gérer plusieurs choses à la fois mais au détriment de votre temps, de votre efficacité et même de votre santé.

Alors soyez monotâche et fier de l’être 🙂

Et n’hésitez pas à me laisser un commentaire pour me dire ce que vous en pensez ! Vous êtes plutôt multi ou monotâche ? Vous avez déjà essayé certaines techniques pour vous débarrasser du multitâche ? Ça a donné quoi ?

Pourquoi le multitâche est contre-productif ? Et quoi faire à la place - Pinterest
Pour faire passer le mot :

10 commentaires pour “Pourquoi le multitâche est contre-productif ? (Et quoi faire à la place)

  1. Ton article est superbement bien écrit et très intéressant. Je savais déjà que le multitâches n’est pas une bonne chose, j’essaie d’y travailler mais là, c’est une sacrée piqure de rappel et j’en avais besoin!
    C’est vrai que depuis que je me fais une liste, je suis davantage concentrée sur ce que je fais. Pour le téléphone, j’utilise l’application Forest pour m’éviter de regarder mon téléphone! Et le fait de voir sa forêt s’agrandir, c’est comme un petit jeu, ça apporte une satisfaction à la fin de la journée 😉
    Merci encore pour cet article, je vais le garder sous le coude pour y revenir !

    1. Merci beaucoup Juliette pour ton retour ! Et contente que cet article te soit utile 🙂
      Ah oui Forest je l’utilisais à un moment, c’est super gratifiant de voir la petite foret grandir, le concept de cette appli est génial !
      Mais comme maintenant je met mon téléphone complètement hors de ma vue quand je travaille je n’en ai plus trop l’utilité. D’ailleurs je te conseille de l’éloigner si tu veux être encore plus concentrée. Des études ont prouvées que rien que la vision du téléphone pouvait nous déconcentrer parce que même sans le regarder, on se retrouve à penser « ah tiens j’ai peut être une notification en attente » (c’est même le cas si tu vois le téléphone de quelqu’un d’autre, c’est complètement fou !).

  2. Hello ! Un article bien approfondi sur le sujet ! Mon truc c’est de faire des tâches (en mode monotache) mais en les variant régulièrement (exemple toutes les 2 heures), pour ne pas me lasser, et varier ainsi les différents modes utilisés et garder ainsi toute mon efficience (tache fonctionnel , tache plaisir, pause, tache fonctionnel…)😍

    1. Hello Lysandra ! Merci pour ton commentaire 🙂
      C’est top comme technique de varier toutes les 2h ! Déjà si tu es concentrée pendant 2h sur la même chose, tu es clairement en mode monotâche, tu as tout compris 🙂
      Et oui c’est important de varier les plaisirs et de faire des pauses, sinon on devient folles (et totalement inefficace en plus ^^)

  3. Hello,
    Ton article est très intéressant et amène à réfléchir et se remettre en question. Et en plus de ça, j’aime beaucoup ta façon d’écrire.
    C’est vrai qu’on a tendance à penser qu’être multitâche c’est être plus efficace. Ça m’arrive très souvent de le croire j’avoue.
    En ce qui me concerne je suis les deux : mono tâches et multitâche. Tout dépend de ce que je fais. Mais je me rends compte que parfois quand j’ai trop de choses à faire, c’est vrai que je m’éparpille dans tous les sens.
    J’essayerai d’y faire plus attention à l’avenir.
    Tia

    1. Merci beaucoup Tia pour ton commentaire. Ravie que tu apprécies l’article et mon écriture 🙂
      Ce n’est pas toujours facile de se concentrer sur une seule chose à la fois, et on vit clairement dans un monde où on n’est pas du tout encouragées à le faire, ça n’aide pas non plus ! Et pourtant quand on voit les effets que ça peut avoir en terme d’efficacité, ça vaut le coup de se mettre au monotâche. En tout cas, j’espère que tu arriveras plus facilement à éviter de t’éparpiller avec les techniques que j’explique ici 🙂

    1. Ah oui effectivement, après avoir fait sa liste de tâches prioritaires, il faut la respecter à la lettre pour que ça fonctionne ! Mais bon même si parfois il y a des contretemps, ça donne en tout cas une bonne direction pour savoir quoi faire à tout instant et ça c’est vraiment la clé pour ne pas se laisser déborder je pense !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut